Référencement naturel : Ne soyez pas trop Google Dépendant !

Au fur et à mesure des conversations, des retours d’expériences, des sanctions de Google (même pour des sites très importants), de ma propre expérience, je me rend bien compte que Google est plus en plus exigeant et fixe de nombreuses règles plus ou moins justes… Si vous dépassez les 80-85% de votre trafic provenant de Google, vous êtes alors Google Dépendant.

On aimerait s’en passer mais c’est difficile car Google est devenu avec le temps indispensable au trafic de tous sites internet.
Avoir un site e-commerce ou un site en général dont le trafic (visites) ne tient que par votre référencement naturel est devenu problématique et même dangereux pour le survi de votre société ou de votre site.
Ce sujet peut sembler simple au premier abord même complètement utopique mais il existe quand même des solutions qui permettent de plus être trop dépendant de Google et surtout du trafic du référencement naturel.
On peut effectivement influencer et avoir de très bonnes positions dans les résultats de Google mais on ne connaîtra jamais parfaitement l’algorithme de classement. Il faut limiter les risques!

Cela vous aidera aussi à progresser en référencement naturel car le trafic est une information collectée par les moteurs de recherche dans leur classement. C’est le comble: En essayant d’être moins dépendant, vous pourriez augmenter votre dépendance!

Quelques solutions, quelques réponses à ce problème de plus en plus important de Google Dépendance:

  • Développer votre trafic avec votre groupe/page Fan Facebook en travaillant pour développer votre communauté Facebook. Plus vous allez interagir avec les internautes, plus vous aurez de chance d’avoir du trafic.
    Twitter est aussi un très bon réseau social pour accroître sa visibilité et son trafic.
  • Acheter des mots clés sur Google Adwords (c’est indispensable) et aussi sur Bing et Yahoo. (avec le rapprochement/partenarait, ce sera encore plus simple) Vous limiterez les risques du SEO.
  • Si vous vendez en ligne, vous pouvez développer votre présence sur les comparateurs de prix en envoyant vos produits sur les sites de comparateurs: Le Guide, Shopzilla, Twenga ou Cherchons…
    L’avantage des comparateurs est que les internautes cliquent sur vos produits en ayant déjà le nom de votre site, le prix, le visuel. Le taux de transformation est très souvent supérieur aux autres campagnes. Il existe des comparateurs qui se rémunèrent à la performance, c’est à dire au pourcentage de votre commande.
  • Mettez bien en avant votre newsletter pour pouvoir en récolter de nombreus emails et pouvoir informer vos abonnés de vos offres commerciales. Certains sites offrent un petit chèque cadeau pour vous inciter à vous abonner. Cela peut être une technique pour booster votre inscription: 5 euro pour tout abonnement à la newsletter.
  • Mettez en place un programme de fidélité en fonction des achats: si vous achetez pour plus de … Euro, vous pourrez obtenir un cadeau à choisir parmi…
  • Si votre site est suffisamment connu, vous pouvez mettre place un partenariat sous forme d’affiliation. Le principe est simple, vous rémunérez votre partenaire (nommé affilié), en fonction des ventes, du Chiffre d’affaire ou des leads qu’il vous a généré au coût que vous voulez. (et aussi en fonction de la rémunération proposée par vos concurrents). Hélas, l’affiliation n’est vraiment intéressant que si votre site est suffisamment important. Dans le cas contraire, vous aurez très peu d’affiliés et ne devrez pas de volume.
  • Cherchez des partenaires: Au delà de l’échange de liens qui la première étape du partenariat, il est possible de nouer avec d’autres sites des partenariats pour des échanges de trafic, de base de données email. Des partenariats originaux peuvent se faire, il faut juste être créatif.
    C’est un moyen gratuit mais assurez-vous de bien connaître votre partenaire et d’établir un contrat formel.
  • Achetez du trafic au CPC (Coût par clic) sur les différents réseaux (Horizon clics, Hi-Media…) ou en direct sur les sites à fort trafic (ou à plus petit trafic selon votre budget). Vous pouvez augmenter votre trafic mais attention quand même au retour sur investissement. Vous devez bien connaître votre cible et le message (ou la bannière) que vous proposez sur ce site: soyez honnête mais avec un sens aigu du commerce.

D’autres conseils & astuces pour ne plus être Google dépendant, c’est le moment de partager avec les commentaires…

Tags:

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *